embarquLe Pelerin 1950

 

 

Mais il faut maintenant retrouver notre cauchois sur le point de partir pour une mission qui le marquera toute sa vie.

 

 

 

 

journal1                    Parisnormandiemars50

 

 

 

 

Il sait que cette agitation sur le port de Rouen en ce 13 Avril 1950, sera son dernier lien avec la France. Souhait véritable ou obligé lui seul le sait........ 

 

A 13H15 exactement, notre météorologiste quitte le port de Rouen à bord du Hillevaag

 

L’Expédition au Groenland 1950 a pour buts principaux d'intensifier les observations scientifiques entreprises au cours des années précédentes et d'évacuer le groupe d'hivernage de la Station Centrale 1949-1950 afin de le remplacer par un nouveau  groupe d'hivernants dont il fait parti.

La campagne au Groenland 1950 comporte 160 tonnes de matériel.

 

 

plan

 

 

Plusieurs escales ont lieu au cours de la traversée afin d'effectuer des observations scientifiques, et pour des raisons techniques:

A Ayr (Ecosse), du 16 au 19 avril 1950, mesures gravimétriques.

A Reykjavik et à Keflavik (Islande), du 26 au 29 avril, mesures gravimétriques et débarquement des 90 tonnes de matériel destinées à être parachutées au cours des opérations au Groenland.

A lvigtut (Groenland du Sud), du 6 au 24 mai, un mouillage est organisé après la perte de l'hélice du Hillevaag et dans l'attente du Force qui vient le remplacer.

 

En effet, le Hillevaag, qui double le cap Farvel le 4 mai 1950, heurte en pleine vitesse, dans la nuit du 4 au 5 mai, un amas de glaces flottantes. Une fausse manoeuvre provoque la rupture de l'hélice. Le Hillevaag est pris en remorque par le navire polaire danois Tikerak et conduit dans le fjord d'Ivigtut

 

 

 

Le 24 mai 1950, après un séjour forcé qui est mis à profit pour divers travaux et des mises au point de matériel, l'expédition repart, à bord du navire norvégien Force, après avoir transbordé tout son matériel en vingt-quatre heures.

Elle fait une brève escale à Jakobshavn (Groenland) afin d'embarquer vingt-neuf aides esquimaux. Mais lee 28 mai 1950, le navire est arrêté par la glace qui ferme la baie de Quervain, à 5 milles du point de débarquement.

force