1934, Paul-Emile Victor découvre le Groenland. Il a obtenu du Dr J.-B. Charcot d'embarquer sur le Pourquoi Pas ?

1933

Avec trois compagnons, le Dr Robert Gessain, Michel Perrez et Fred Matter, ils passent l'hiver à Ammassalik, sur la côte est où ils effectuent des travaux d'ethnologie et des observations géophysiques.

Ils repartent l'année suivante afin d'accomplir, à pieds et en traîneau à chiens, la traversée de l'inlandsis groenlandais, d'ouest en est, de Christianhaab à Ammassalik.

Le Danois Eigil Knuth a remplacé Fred Matter. P-E. Victor restera au Groenland où il passera l’hiver 1936-1937, adopté par une famille esquimau, à Kangerdlugssuatsiak, à 250 km au nord d'Ammassalik. De cette première période, P.-E. Victor a rapporté un abondant matériel ethnographique qui alimentera durant de nombreuses années les salles du musée de l'homme au Palais de Chaillot.

Il a aussi de nombreuses interrogations de nature géophysique :

Quelle est l'épaisseur de la calotte glaciaire ?

Quel est le profil du socle rocheux ?

Cette masse de glace, témoin de la dernière glaciation, est-elle en équilibre ?

Quel rôle tient l'inlandsis groenlandais dans la climatologie de l'atlantique nord ?

La période de l'après guerre est difficile (France dévastée, ravitaillement difficile,..) mais le Conseil des ministres approuve l'idée le 28 février 1947 (date retenue comme la naissance des Expéditions Polaires Françaises) et charge P-E. Victor de les mettre en oeuvre.

Les Expéditions Polaires Françaises - Missions Paul-Emile Victor sont mise en place en quelques mois.

Le Président de la République, Vincent Auriol, accorde son Haut Patronage, l'Assemblée Nationale vote les crédits, l'Académie des Sciences établit les programmes de recherche.